> >

Pamela Obertan

Professeure, Université des Antilles


Docteure en droit international de l’Université du Québec à Montréal et docteure en science politique de l’université des Antilles, Paméla OBERTAN est maître de conférences en science politique à l’université des Antilles. Elle enseigne principalement les matières tournées vers l’international tel que des cours de relations internationales, de géopolitique, de grands enjeux contemporains, mais aussi des cours axés sur le développement durable tel que la politique et gestion de la biodiversité, politique de transition écologique ou introduction aux théories politiques de l’écologie. Elle a dispensé des cours au Canada, en République dominicaine ainsi qu’en Guadeloupe. Elle parle couramment français, créole, anglais et espagnol.

Elle est membre du Centre de recherche en économie et en droit du développement insulaire (CREDDI) de l’université des Antilles. Ses recherches portent actuellement sur les modèles de gouvernance qui permettraient de mieux préparer des communautés, ou les régions de la Caraïbe à faire à différents scénarios d’effondrement. Elle étudie donc dans cette optique, les modèles de développement alternatifs pour les petits territoires insulaires dans un contexte de changement climatique à l’instar des pays de la Caraïbe. Dans ce cadre, elle étudie des pistes novatrices comme le développement de l’agriculture, particulièrement l’agro-écologie et la valorisation de la biodiversité. Elle participe à de nombreux projets de recherche-action à l’instar du projet « Diagalim » dont l’objectif consistait à relancer et nourrir la dynamique autour de la production et la consommation durable en Guadeloupe via le prisme alimentaire tout en élaborant des stratégies alimentaires et d’économie circulaire en Guadeloupe. Actuellement, elle fait partie du projet de projet de recherche-action CAMBIO net financé par le programme INTERREG (Europe). Ce projet mené à l’échelle caribéenne vise à stimuler la transition alimentaire, climatique, agro-écologique, bioéconomique et sociale par le biais du développement et l’émergence de modèle agricoles et alimentaires alternatifs.

Ses recherches portent aussi sur les stratégies utilisées par les acteurs placés en situation asymétrique pour faire entendre leur préoccupation et voire même apporter des changements normatifs.


Publications et événements

Mercredi 12 janvier. Conférence d’ouverture par Marco Sassoli (Université de Genève)
Groupes armés non-étatiques et droit international humanitaire
- Partie 1
Groupes armés non-étatiques et droit international humanitaire - Partie 2

Mercredi 19 janvier. Marc Toufayan (Université Md’Ottawa)
À quoi servent les droits humains ?

Mercredi 9 février. Frédéric Mégret (Université McGill)
Who’s in and who’s out ? Le droit international comme garant de la qualité de sujet légitime
Partie 1
Who’s in and who’s out ? Le droit international comme garant de la qualité de sujet légitime Partie 2

Mercredi 9 février. Paméla Obertan (UQAM)
Le droit international, entre oppression et émancipation : le cas du brevet sur les semences
Partie 1
Le droit international, entre oppression et émancipation : le cas du brevet sur les semences Partie 2

Mercredi 2 mars. Rémi Bachand (UQAM)
À quoi sert le droit international ? Le point de vue des subalternes
Partie 1
À quoi sert le droit international ? Le point de vue des subalternes Partie 2

Mercredi 9 mars. Pierre Bosset et Bernard Duhaime (UQAM)
À quoi servent les droits économiques et sociaux ?
Partie 1
À quoi servent les droits économiques et sociaux ? Partie 2

Mercredi 23 mars. Isabelle Duplessis (U. de Montréal)
Le droit au sein de l’Organisation internationale du travail et les conséquences dans le cadre de la gouvernance mondiale

Mercredi 23 mars. Mirja Trilsch (UQAM)
La constitutionnalisation du droit international et les perspectives transnationales du principe de la justice sociale

Mercredi 16 mars. François Roch (UQAM)
La paix par le droit : réflexions sur la place du droit international comme instrument de règlement pacifique des différends internationaux

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM