JE DONNE
Accueil > À propos > Équipe, chercheurs et groupes de recherche > Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (...)

Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Le continent américain connaît depuis déjà au moins deux décennies des bouleversements importants de ses institutions et de ses pratiques politiques ; il a été le théâtre de transformations majeures des rapports sociaux, économiques et politiques ; il a ainsi vu surgir de nouveaux mouvements citoyens et de nouvelles forces politiques, porteurs de projets politiques et sociaux novateurs.

En bref, ces modifications du caractère de nos institutions et de nos valeurs, remettent en question les façons de faire et de percevoir le changement politique. D’une part, les régimes politiques se sont transformés avec la démocratisation et la libéralisation des marchés et d’autre part, les enjeux de la participation et de la conception du bien public ont radicalement changé. Ces enjeux et projets inédits, autant locaux que transnationaux, sont à la fois le produit de nouveaux mouvements citoyens et leur inspiration ; les alternatives qu’ils proposent contribuent à redéfinir les contours du public et du politique au sein du continent. La recherche sur le sens et l’ampleur de ces véritables mutations est cruciale, autant pour les chercheurs que pour les praticiens.

Le Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) a pour mission de stimuler la recherche et la concertation de chercheur-es intéressé-es par la transformation des espaces publics et l’émergence des innovations politiques dans les Amériques ; et ceci, en vue de susciter des interventions, fondées sur une recherche rigoureuse, dans le débat public. La GREPIP cherche également à s’adjoindre des chercheur-es latino-américaines, et à développer des liens de travail avec des collègues de l’Europe et des États-Unis.

Le GREPIP a comme préoccupation centrale les diverses formes de reconfiguration du pouvoir et des espaces publics avec comme cadre les Amériques. Les mouvements sociaux nouveaux et anciens, dont les syndicats, participent de multiples façons à un ensemble de changements politiques et économiques, voire culturels, qui les dépassent et dont on saisit encore mal les contours et les implications : il importe donc de porter le regard sur les divers mouvements et luttes qui s’articulent sur le terrain du public ou qui ont pour enjeu la définition même du public. C’est à cette seule condition que ces acteurs pourront dessiner des stratégies novatrices pour leur propre renouvellement. La Chaire entreprend donc une série d’activités de recherche, de diffusion et de formation en lien avec sa problématique globale.


Publications et événements

Espaces publics et la politique des gauches en Amérique latine

Conférences | Colloque international

Espaces publics et la politique des gauches en Amérique latine

Les 16 et 17 novembre 2017, salle D-R200 (UQAM)

,

« Nous, les communautés autochtones, qui formons la majorité des habitants de la Sierra Norte de Puebla, disons haut et fort que nous sommes prêts à défendre nos territoires et nos vies », écrivent les signataires du texte

Suivi d’actualité

La terre et l’eau ne sont pas des marchandises

Lettre adressée aux dirigeants de la compagnie Innergex Renewable Resources, basée à Longueuil

Les déléguéEs invitéEs, un étudiant de l’École normale rurale d’Ayotzinapa, une mère d’un des étudiants disparus et un représentant juridique des familles des étudiants disparus présenteront leurs témoignages lors d’une conférence publique à l’UQAM. La conférence publique avec les témoignages des déléguéEs invitéEs d’Ayotzinapa et la participation de Pierre Beaucage, professeur émérite au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal, membre du RELAM et de la Chaire Nycole Turmel (Salle A-M050). Pour informations additionnelles et inscriptions voir : https://www.weezevent.com/ayotzinapa-crise-de-droits-complicites-d-etat

http://www.evenements.uqam.ca/?com=detail&eID=599518
https://www.facebook.com/events/827287257346292/

Caravane Ayotzinapa à Montréal organisée par le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL) en collaboration avec le Réseau d’études latino-américaines de Montréal (RELAM) et la Chaire Nycole Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques

Ayotzinapa : crise de droits, complicités d’État

mercredi 22 avril 2015 de 18h00 à 21 h, Salle AM-050, UQAM

Narco-État et résistances au Mexique : Les crimes d'Ayotzinapa et Tlatlaya

En collaboration avec le Comité pour les droits humains en Amérique latine

Narco-État et résistances au Mexique : Les crimes d’Ayotzinapa et Tlatlaya

Jeudi 6 novembre de 18h00 à 21h, PK-1780, UQAM

OLIVIA GALL est diplômée en sociologie et détentrice d’un doctorat en sciences politiques. Elle est professeure et chercheure au Centre de recherches interdisciplinaires en sciences et humanités (CEIICH) de l’Université autonome du Mexique. Elle est aussi fondatrice du Réseau d’études interdisciplinaires et de diffusion sur les identités, le racisme et la xénophobie en Amérique latine (INTEGRA).

En collaboration avec le Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté

Métissage mexicain vs. démocratie ouverte à la diversité

Vendredi 26 septembre 2014 de 12h30 à 14 h, Local J-2805, UQAM

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 Canada

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.


Faites un don

Je donne

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM