Erreur d’exécution squelettes/ggt-inc-rdf-article.html
Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Mondialisation, institutions et nouvelle diplomatie commerciale / De la nationalisation du monde à la globalisation

De la nationalisation du monde à la globalisation

3 septembre 2013 , par Christian Deblock, Michèle Rioux

Description

C’est la leçon inaugurale du séminaire d’économie politique internationale que nous proposons au lecteur dans cet ouvrage. Notre propos est de brosser le paysage de la globalisation et d’ouvrir une discussion sur les transformations du monde économique. Alors que les frontières deviennent de plus en plus poreuses et les économies de plus en plus interconnectées, nous passons à un autre temps du monde. C’est l’argument principal que nous défendons : après le temps de la nationalisation du monde, puis celui de son internationalisation, nous sommes en train d’entrer dans celui de la globalisation. Ce temps est d’abord celui de la crise qui ébranle nos certitudes et met à mal nos institutions. Mais c’est aussi celui de la transnationalisation, sorte de transition entre un monde encore centré sur les États et celui toujours plus ouvert qui se profile derrière la globalisation. C’est dans cette perspective que nous proposons de repenser notre temps. En regardant vers l’avenir, vers ce monde ouvert dont il nous revient de construire les instruments de sa régulation.

Pour en savoir plus.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)