Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Observatoire sur les Afriques (CAP-Afriques) / Les Afriques en 2023 : Rétrospection et projection

Les Afriques en 2023 : Rétrospection et projection

APPEL À PROPOSITIONS : 2 décembre 2023 , par Charlie Florent Mballa, Observatoire sur les Afriques (CAP-Afriques)

MISE EN CONTEXTE ET PROBLÉMATISATION
L’Afrique serait-elle en train de devenir sinon la pépinière des solutions aux problèmes
économiques, sociaux et technologiques de la planète, du moins « l’usine du monde »
(Diop et al., 2015) ? Dans son rapport 2022 sur l’investissement dans le monde, la
CNUCED révèle qu’en 2021, les investissements directs étrangers (IDE) vers les pays
africains ont atteint un niveau record de 83 milliards de dollars, soit “plus du double du
total enregistré en 2020, alors que la pandémie de COVID-19 a pesé lourdement sur les
flux d’investissement vers le continent.” (CNUCED, 2022). En 2022, le continent
africain avait bel et bien confirmé son statut de plaque tournante de la diplomatie
mondiale, si l’on en croit la balade diplomatique des dirigeants français, russes,
américains, et autres), dans le contexte de la guerre en Ukraine. En 2023, les événements
comme le sommet des BRICS du mois d’août en Afrique du Sud, les nombreux sommets
organisés avec l’Afrique (2
e
sommet Russie-Afrique de juillet dernier, 1
er sommet
Arabie saoudite-Afrique du 10 novembre, sans oublier le traditionnel sommet FranceAfrique devenue Afrique-France), le sommet africain du climat ou de manière générale
le renforcement de la présence africaine des pays émergents et bien d’autres enjeux sont
de nature à déplacer le continent africain de la périphérie au centre, ne serait-ce que du
point de vue de son attractivité géopolitique.
Au moment où s’achève l’année 2023, que retenir de l’élargissement des BRICS pour
le continent africain ? Que signifie l’élargissement du G20 à l’Union africaine ? Que
nous révèle la dissonance des positions africaines dans le conflit en cours entre Israël
et le Hamas, sur l’avenir des rapports entre le continent et le Proche et le Moyenorients ? Comment conjuguer centralité et attractivité avec ce qui a les allures d’un vent
de ruptures démocratiques sur le continent ? Quelles perspectives pour la prospérité des
Afriques dans le contexte de la ZLECAf ? La liste pourrait encore s’étirer ! Ce sont-là,
néanmoins, quelques questions par le truchement desquelles le CAP-Afriques et ses
partenaires entendent dresser le bilan sociopolitique, géopolitique et géoéconomique du
continent.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION

CALENDRIER
Les auteurs intéressés doivent respecter les échéances suivantes :
• 18 novembre 2023 : Appel à propositions
• 2 décembre 2023 : date limite de soumission des propositions
• 5 décembre 2023 : confirmation des propositions retenues
• 18 décembre 2023 : date limite de réception des manuscrits
• 19-22 décembre 2023 : révision et validation des manuscrits finaux
• 29 décembre 2023 : publication du numéro

Voir le PDF pour les détails et plus d’informations

Documents joints

info document (PDF - 558.3 kio)

Partager

Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)