> >

Budget de défense : Où va l’Amérique du Nord ?


Le moment est mal choisi pour se livrer à un exercice de prospective du tracé nord-américain en matière de dépenses militaires. Le processus de contraction du marché est à peine amorcé aux États-Unis et l’équipe Obamatravaille encore à la formulation de sa politique. Au Canada, le gouvernement conservateur minoritaire qui a dessiné le modèle de défense s’engagera dans les mois à venir dans le processus de retrait de ses troupes déployées en Afghanistan. Pour l’instant il donne peu d’indications sur ses intentions en matière de réaffectation budgétaire. Le contexte économique récessionniste pèse également sur les administrations. Les deux gouvernements sont maintenant contraints de faire émerger une nouvelle politique budgétaire capable à la fois de contenir le déficit, de répondre aux fortes attentes sociales et industrielles tout en comblant le besoin apparemment insatiable des forces armées. Les phénomènes de conjoncture sont si fondamentaux qu’on a peine à voir au-delà de l’immédiat. Tentons tout de même de nous livrer à l’exercice en espérant que le lecteur saura faire preuve d’indulgence.

Référence :

Yves Bélanger, « Budget de défense : Où va l’Amérique du Nord ? », Le débat stratégique, novembre 2008.

L’article complet se trouve en pièce jointe.

Partager sur :

Dernières publications

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM