> >

Les paramètres de l’Accord sur les technologies de l’information débattus à l’OMC


Un des exemples par excellence des problèmes que pose l’internationalisation des normes de la concurrence est le différend américano communautaire concernant la réglementation du marché des TIC. En effet, le 28 mai 2008, les États-Unis ont porté plainte en vertu de l’Accord sur les technologies de l’information (ATI) devant l’Organe de règlement des différends (ORD) de l’OMC contre l’Union européenne (UE). Le grief, initié par l’importante compagnie américaine Hewlett Packard (HP), concerne principalement trois types de produits relevant de la haute technologie, mais qui n’étaient pas commercialisés au moment de la signature de l’ATI et sur lesquels Bruxelles perçoit, depuis 2005, de nouvelles taxes commerciales, s’élevant dans certains cas jusqu’à 14 %.

(Voir la suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM