> >

La saga européenne de Microsoft


Le 17 septembre 2007, la Cour européenne de justice a mis un terme à neuf ans de procédure judiciaire contre la multinationale Microsoft. En fait, le jugement rendu par le Tribunal de première instance (TPI) condamne l’entreprise à verser l’amende exemplaire de 800 millions d’euros en réparation du viol de l’article 82 du traité CE protégeant le marché européen contre l’« abus de pouvoir dominant ». Cet arrêt, en appel du jugement Microsoft c. Commission , confirme pour l’essentiel la décision rendue par la Commission européenne en mars 2004. Celle-ci réclamait à Microsoft la somme de 497,2 millions d’euros, en plus de la contraindre à produire une version du système d’exploitation sans Windows Media Player (WMP), ainsi qu’à publiciser les codes techniques nécessaires à l’interopérabilité des plates-formes concurrentes avec le système d’exploitation Windows. Par ailleurs, le TPI a jugé que la Commission n’avait pas compétence pour déléguer à un organe indépendant le contrôle du respect des directives imposées à la compagnie de Redmond. Ces décisions européennes se trouvent actuellement au cœur de virulents débats, notamment en ce qui concerne la pertinence d’une intervention politique, au niveau du contrôle de la concurrence des marchés, par rapport à l’innovation et au bien du consommateur. En ce sens, trois principaux enjeux économiques apparaissent centraux à la controverse actuelle, soit les contrats d’exclusivité, la vente liée et l’interopérabilité.

Voir la suite dans le document joint

Partager sur :

Dernières publications

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM