> >

Le mouvement autochtone mexicain à l’heure du dixième anniversaire des Accords de San Andrés

No 06-10. Mars 2006


Résumé

Le 16 février 2006, le Mexique célébrait le 10e anniversaire de la signature des Accords de San Andrés
(Acuerdos de San Andrés), ou Accords sur les droits et la culture autochtones. Ces accords historiques, qui
visaient essentiellement à obtenir la reconnaissance légale des cultures autochtones et du droit à
l’autodétermination, demeurent toutefois non respectés à ce jour. Même leur 10e anniversaire n’a pas été
souligné outre mesure. Seul le candidat de la coalition de centre-gauche aux présidentielles du 2 juillet
2006, Andrés Manuel López Obrador, en a profité pour déclarer, dans une allocution prononcée au
Chiapas, que s’il est élu, il entérinera les accords signés dans cet État à large population autochtone situé
au Sud-Est du pays. S’il en était ainsi, les rapports de pouvoir seraient passablement modifiés pour les
mouvements autochtones et, sans doute, pour tous les mouvements sociaux du Mexique.

(Suite dans le document pdf)

Partager sur :

Dernières publications

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 Canada

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM