> >

Les investissements dans le monde : la place dans les Amériques

No 04-36. Novembre 2004


Tout comme nous l’avons fait l’an dernier1, nous nous proposons de dégager les grandes tendances de l’IDE dans les Amériques, telles qu’elles ressortent du rapport de la CNUCED2 et d’autres rapports internationaux sur l’investissement, et ce, pour l’année 2003. Deux points ressortent plus particulièrement de cette synthèse.
Tout d’abord, les entrées d’IDE ont, d’une façon générale, fortement reculé dans les Amériques. Si les États-Unis en sont les principaux responsables, le fléchissement est cependant généralisé. Ce fléchissement est-il simplement conjoncturel ? Rien n’est moins sûr. Certes, l’Asie, notamment la Chine et maintenant l’Inde, continue d’avoir les faveurs des investisseurs et la concurrence des produits en provenance de cette région se fait de plus en plus fortement sentir sur le continent. Mais il est difficile aussi de passer sous silence le fait que l’image que reflètent beaucoup de pays d’Amérique latine et des Caraïbes auprès des investisseurs internationaux s’est sensiblement détérioré ces dernières années. Comment, dans ces conditions, tirer mieux parti d’une présence étrangère, au demeurant déjà très forte le plus souvent, lorsque la confiance n’est pas là et que l’économie peine à maintenir sa compétitivité sur les marchés internationaux.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM