Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophique de la justice et de la société démocratique | UQAM
Ouvrages

L’illusion continentale. Sécurité et nord-américanité

Lancement en janvier 2007

9 novembre 2006

L’auteur, Daniel Drache, est directeur associé du Robarts Centre for Canadian Studies et professeur d’économie politique à l’Université York <a Toronto. Ses travaux portent sur la reconfiguration de l’Amérique du Nord, la gouvernance globale et la crise de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le 11 septembre 2001 a marqué le début d’une nouvelle ère, une ère de questionnement sur la sécurité nationale, les droits de la personne, les nouvelles pratiques de citoyenneté, les biens publics, le droit international et, par-dessus tout, l’unilatéralisme des États-Unis.

Inquiets et anxieux quant à leur place dans une Amérique du Nord reconfigurée, Canadiens et Mexicains s’interrogent sur les avantages à sens unique apportés par une intégration nord-américaine qui n’a pas, comme promis, généré des millions de nouveaux emplois.

Phénomène significatif, l’idée d’une culture pluraliste et continentale dont Canadiens, Américains et Mexicains font partie intégrante ne se manifeste nulle part. Personne ne mène de quête frénétique de cette « nord-américanité » dont on disait qu’elle découlerait de l’ALENA.

Après une décennie depuis la signature de cet accord commercial, quels sont les défis auxquels le Mexique et le Canada font face ? Comment doivent-ils réagir à l’unilatéralisme américain face à la sécurité ? Et surtout, comment le concept de « la sécurité à tout prix » intervient-il sur la souveraineté de ces deux États.


Le Québec a-t-il peur du conflit ?Le Québec a-t-il peur du conflit ?