> >
  • Mondialisation face à la crise

    Cette crise est un moment historique qui tracera la voie entre de multiples trajectoires sociales et économiques qui marquent les sentiers possibles de la gouvernance économique mondiale. Si la démondialisation n’est pas souhaitable ni possible dans plusieurs secteurs d’activités, des impératifs nouveaux de coopération surgissent pour sécuriser les populations des risques de la mondialisation.

    Quelles sont les différentes réponses, leurs avantages, et leurs limites ? Peut-on dresser une cartographie des trajectoires les plus pessimistes (concurrence, rivalité et déconnexion) aux plus optimistes (solidarité et remondialisation) ? Au niveau national, nous analyserons les schémas de réponse à la crise (changements rapides d’approvisionnements, plans de stabilisation et de relance, maîtrise des vulnérabilités qui découlent des chaînes de valeurs globales). Nous identifierons les réponses nationales et analyserons sommairement leurs impacts et leurs limites. Les tendances à la concentration économique, aux relocalisations et les multiples interventions étatiques feront l’objet d’une analyse sur les impacts à court, moyen et long termes.

    La crise actuelle nous amène à réfléchir sur l’importance de la coopération internationale en temps de crise et en prévention des crises (mécanismes de réponses rapides à imaginer). Qui assurera le leadership au niveau international en ce sens afin que nos institutions et les règles s’en trouvent améliorées pour nous aider à relever les défis du futur ? Quelles sont les institutions capables de répondre et de manière à fournir des bases d’une coopération entre les acteurs de la mondialisation pour outiller les générations futures qui feront face à des crises similaires ? Nous aborderons les tendances actuelles liées à la pandémie au niveau de la réorganisation des rapports mondiaux - la géoéconomie/géopolitique de la gouvernance mondiale entre deux hégémonies ainsi que le rôle grandissant des grandes entreprises du numérique - pour situer le contexte international dans lequel s’inscrivent et se déploient les interventions des États.


  • Événements à venir


  • Publications


NOUS JOINDRE

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
ceim@uqam.ca

À PROPOS

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DU CEIM